Les bétonnières

Une bétonnière permet de mélanger sans effort de grandes quantités de ciment, en peu de temps. C’est un outil qui peut devenir bien utile lorsqu’on se lance dans de gros travaux. Encore faut-il savoir choisir la bétonnière idéale selon l’utilisation que l’on souhaite en faire.

La composition d’une bétonnière

Avant de faire le choix de la bétonnière à adopter, il faut connaître les éléments qui la composent. Le plus souvent une bétonnière est donc composée d’une cuve, d’un moteur, d’un volant et d’un châssis.

La cuve de la bétonnière peut être en plastique, en acier ou en inox et possède une forme de cylindre. Elle contient 1 à 3 pâles qui permettent de mélanger son contenu. C’est en tournant que la cuve va malaxer le mélange. Elle peut basculer pour déverser le contenu lorsqu’il est prêt. La vitesse de la cuve est d’environ 25 tours par minute.

Le moteur de la bétonnière peut être électrique ou thermique. Il existe même des bétonnières qui fonctionnent manuellement pour les plus petits travaux. Le moteur entraine le pignon qui permet de faire tourner la couronne située autour de la bétonnière.

Le volant de la bétonnière se trouve sur le côté de la cuve. C’est grâce à lui que l’on va pouvoir modifier l’inclinaison de la cuve et ainsi la remplir facilement mais aussi la vider vers le bas.

Le châssis de la bétonnière est principalement en métal. Il permet de la maintenir droite et il est équipé de roues qui permettent de bouger facilement la bétonnière.

Betonnière cuve, volant et roue

Choisir l’énergie de la bétonnière

Il existe plusieurs types d’énergie pour faire fonctionner une bétonnière. Les bétonnières les plus couramment utilisées sont les bétonnières électriques et thermiques et c’est celles que nous allons détailler. Néanmoins il existe aussi des bétonnières manuelles, plus pratiques en cas de travaux peu nombreux et de petites tailles parce qu’elle ne prend pas de place et ne demande pas d’autre énergie que celle produite par un humain.

La bétonnière électrique

La bétonnière électrique est la plus présente sur le marché. Les acheteurs la privilégient parce qu’elle dispose de beaucoup d’avantages lorsqu’on en fait une utilisation modérée. Tout d’abord son prix est plus attractif. Les bétonnières électriques sont moins chères que leurs cousines thermiques. Elle présente aussi l’avantage de se déplacer plus facilement parce que son poids n’est pas encore trop lourd. La bétonnière électrique ne pollue pas, on peut donc l'utiliser en intérieur ce qui peut être très pratique en cas de mauvais temps. De plus, elle est simple d’utilisation et son entretien est moindre.

Elle présente tout de même quelques désavantages comme la nécessité d’un raccordement électrique. Lorsque l’utilisation se fait en intérieur ou près de la maison ce n’est pas un problème, mais dès que le chantier s’éloigne un peu il va nécessiter une multitude de rallonges ou de disposer d’un groupe électrogène. La bétonnière électrique n’est pas conçue pour une utilisation intensive. Il faut donc la réserver à des utilisations ponctuelles.

La bétonnière thermique

La bétonnière thermique est prévue pour une utilisation plus importante. Elle est plus puissante et plus résistante. Certaines bétonnières peuvent avoir une capacité très importante, ce qui en fait un outil indispensable lors des gros travaux. Fonctionnant à l’essence, il n’est pas nécessaire de se trouver près d’un point électrique pour la faire fonctionner. La bétonnière est autonome en électricité mais demande tout de même à être alimentée régulièrement en essence.

Néanmoins elle est plus chère qu’une bétonnière électrique. On ne peut pas l’utiliser à l’intérieur d’une pièce, il faut nécessairement se trouver à l’extérieur à cause des gaz d’échappement. Elle est aussi plus encombrante, plus difficilement manipulable puisque très lourde et elle est très bruyante. Le choix entre une bétonnière thermique et électrique va surtout se faire suivant la taille du chantier à réaliser, mais l’énergie n’est pas le seul critère qui doit entrer dans le choix d’une bétonnière.

Bétonnière thermique

Les critères de choix

La taille de la cuve

Pour choisir la taille de la cuve vous devez simplement vous demander quel est le volume dont vous allez avoir besoin. Plus la cuve est grande plus vous allez pouvoir mélanger de matière d’un coup. Si votre cuve est trop petite vous serez obligé de réaliser beaucoup de phases de mélange ce qui va prendre du temps et vous donnera un mélange moins homogène. Pour un petit chantier ou des simples réparations une cuve jusqu’à 150 litres de volume utile est suffisante. Au delà de 150 litres, la cuve est réservée à un plus gros chantiers.

Attention la taille de la cuve n’est pas égale au volume utile, c’est-à-dire à la capacité de malaxage. La capacité de malaxage est toujours inférieure. Une bétonnière possédant une cuve de 160 litres peut en fait avoir un volume de malaxage de 135 litres.

Les roues

Plus les roues possèdent un diamètre important, plus il sera facile de manier la bétonnière, même sur un sol inégal. Lorsque les pneus sont gonflables il est possible de tracter la bétonnière derrière un véhicule, ce qui est impossible avec des pneus pleins.

La couronne

La couronne va définir la solidité de votre bétonnière. Il en existe en plusieurs matériaux, mais si vous la choisissez en fonte elle sera plus solide et facilement changeable. Un capot doit protéger la couronne afin de minimiser les accidents. Pensez à graisser la couronne de temps à autre pour la protéger.

La sécurité des bétonnières

Il y a quelques précautions à prendre lors de l’utilisation d’une bétonnière. Tout d’abord, pour une bétonnière électrique, il faut faire attention qu’elle ne rentre pas en contact avec de l’eau. Il faut vérifier que le moteur possède une protection contre les infiltrations d’eau (IP 44) pour éviter tout risque d’accident.

Pensez à porter des gants et des chaussures de protection. Il ne faut jamais mettre sa main dans la cuve lorsqu’elle est en mouvement, ne pas toucher à la couronne et ne rien verser d’autres que du sable, du ciment, de la chaux ou encore du gravier.