Les vérandas

Une véranda est une véritable pièce supplémentaire dans votre maison. Lumineuse, c’est une pièce agréable dans laquelle vous aimerez passer du temps. A vous de décider l’utilisation que vous allez en faire. Une véranda chaude qui vous permettra de passer toute l’année dedans et d’en faire un lieu de vie tel qu’un bureau, une salle de bain ou une extension de la cuisine ou une véranda froide qui vous servira essentiellement l’été.

Quel emplacement choisir pour la véranda ?

C’est d’abord l’orientation de votre maison qui va déterminer l’emplacement de la véranda. Suivant ce que vous souhaitez en faire vous n’aurez peut-être pas le choix de l’endroit où l’installer. Si vous souhaitez agrandir votre salon ou votre cuisine, par exemple, vous ne pourrez pas décider de l’emplacement de la véranda. Elle se trouvera nécessairement près de la pièce à étendre.

Si vous avez le choix de l’emplacement de votre véranda, soit parce que vous pensez à son installation pendant la construction de votre maison, soit parce que vous n’avez pas de contrainte particulière, faites-le en fonction de l’orientation.

Véranda en polycarbonate

La meilleure orientation sera différente suivant l’utilisation de la véranda et suivant la région dans laquelle vous habitez.

Orientation nord : Cette orientation ne convient que pour les vérandas qui ne sont utilisées que l’été. Elle restera ainsi bien fraiche et sera une pièce agréable en cas de forte chaleur. Par contre la luminosité sera faible et l’hiver cette orientation n’est pas intéressante.

Orientation sud : Cette orientation est préconisée pour les régions du nord de la France puisque le soleil y sera présent toute la journée. Les rayons du soleil vont permettre de chauffer la pièce. Agréable dans le nord, cette orientation va rendre la pièce étouffante dans le sud. Si vous n’avez pas le choix installez des protections sur les vitres qui vous permettront d’atténuer la chaleur.

Orientation est : Cette orientation offre un ensoleillement maximum le matin et peu l’après-midi. Cette orientation est plus adaptée à des vérandas du sud de la France puisqu’elle va permettre d’apporter de la chaleur le matin et de la fraicheur l’après-midi. Ainsi la véranda ne sera pas étouffante. Dans le nord de la France ce type de véranda sera moins intéressant.

Orientation ouest : Cette orientation est déconseillée puisque, quelque soit votre région, la véranda deviendrait beaucoup trop chaude en été. La pièce est exposée tout l’après-midi et en fin de journée c’est-à-dire aux heures les plus chaudes.

Pour la surface à choisir, cela va encore une fois dépendre de ce à quoi vous destinez votre véranda. Si vous souhaitez simplement l’utiliser en été, pour y installer une table et quelques chaises, une surface de 5m² sera suffisante. En revanche, si vous souhaitez transformer cet espace en lieu de vie, comptez au moins 10 m² de surface.

Quels matériaux disponibles pour la véranda ?

Après avoir déterminer l’emplacement et la taille de votre véranda, vous allez pouvoir choisir le matériau qui la compose. Vous pouvez trouver des vérandas en acier, en aluminium, en bois ou encore en PVC.

Les vérandas en acier.

L’acier, et plus précisément le fer forgé, est le matériau qui a été le plus utilisé jusqu’à récemment. Il apporte un cachet ancien à votre véranda et à votre maison puisqu’il rappelle les demeures du 19ème siècle. Les structures sont fines et résistantes. Elles mettent les vitrages en valeur. Son principal défaut est surtout son prix qui peut être très élevé.

Les vérandas en aluminium.

Les vérandas les plus courantes sont les vérandas en aluminium. Elles sont plus accessibles que les vérandas en acier, proposent plus de couleurs et demandent moins d’entretien. De par sa légèreté et sa résistance, il est possible d’utiliser ce matériau pour les grandes structures. L’isolation nécessite par contre de choisir des modèles à ruptures de ponts thermiques. Cela évitera aussi à la condensation de se former dans la véranda. Pour cela il va falloir payer un peu plus cher.

Les vérandas en bois.

Les vérandas en bois sont très solides et s’accordent avec les maisons anciennes grâce à leur charme. Le bois est un bon isolant, il convient donc parfaitement à une véranda utilisable toute l’année. Le prix des vérandas en bois va dépendre de l’essence d’arbre que vous utilisez. Si vous choisissez une essence d’arbre particulièrement résistante aux intempéries, l’entretien sera moindre mais le coût bien plus important qu’une essence d’arbre moins résistante. Si vous souhaitez mettre moins d’argent dans votre véranda, pensez à traiter régulièrement votre bois contre les intempéries et les écarts de températures.

Les vérandas en PVC.

La véranda en PVC est la solution idéale pour les petits budgets, puisque c’est la solution la moins chère. Cette véranda ne demande aucun entretien. Il suffit de la laver à l’eau et au savon lorsqu’elle est sale. Le PVC permet une isolation thermique de qualité, pas de déperdition de chaleur ni de problèmes de condensation. Le PVC permet aussi de créer des formes différentes. Si vous souhaitez que la véranda ne soit pas blanche, il va falloir choisir sa couleur dès la commande puisqu’il n’est pas possible de peindre le PVC. Ce matériau ne peut s’utiliser que lorsque la surface n’est pas trop importante. De plus, le PVC vieillit moins bien que les autres matériaux et devient moins esthétique.

Vérandas en PVC

Vitrage de véranda : isolation et sécurité

Le simple vitrage peut apparaitre comme la solution la plus économique et pourtant elle n’est pas du tout recommandée. Si vous choisissez un simple vitrage vous perdrez en fait énormément d’argent à la chauffer lorsqu’il fait froid et vous ne pourrez pas y accéder lorsque le soleil sera présent puisqu’il réchauffera beaucoup trop la pièce. Le double vitrage est déjà une meilleure solution puisqu’il offre une meilleure isolation thermique et phonique. Pour encore plus de confort, il existe même des doubles vitrages à isolation renforcée ou des triples vitrages.

L’isolation est importante, mais la véranda est un endroit très exposé qu’il est nécessaire de protéger. Pour cela vous avez plusieurs solutions. Il existe des vitrages retardateurs d’effraction qui permettent de retenir un individu durant 5 minutes environs. Vous pouvez aussi y installer une alarme, qui se déclenchera si quelqu’un pénètre dans la véranda. Une solution alternative peut être l’installation de volets roulants qui sont dissuasifs et qui empêchent de voir à l’intérieur de la maison.

Législation

Cette véranda va changer l’aspect extérieur de votre maison. C’est pourquoi il est nécessaire de déclarer les travaux auprès de la mairie. Cela s’applique si votre véranda fait moins de 20m². Dans le cas contraire, vous devrez demander un permis de construire. Ce sont les dimensions intérieures qui sont prises en compte et non les dimensions extérieures de la véranda. Pensez à faire vos démarches administratives en avance et à ne pas acheter votre véranda tant que vous n’avez pas reçu l’accord. Les délais de la déclaration préalable de travaux peuvent être d’un mois et ceux pour le permis de construire de 3 mois. A côté de certains sites protégés et classés, votre commune peut vous imposer un matériau, une couleur ou une forme.