Choisir un poêle à bois double combustion : pourquoi et comment ?

Choisir un poêle à bois double combustion c’est faire le choix d’un appareil spécialement conçu pour maximiser l’efficacité du combustible et diminuer considérablement les émissions de particules grâce à un système de combustion en 2 étapes. Ce dispositif répond parfaitement aux exigences des utilisateurs qui cherchent à réduire leurs dépenses tout en minimisant leur impact écologique. Pour faire le meilleur choix de poêle à bois double combustion, il est essentiel de considérer la puissance nécessaire pour chauffer tout votre espace, de sélectionner le matériau approprié selon vos préférences pour la rétention de chaleur ou pour la rapidité de chauffe, et d'opter pour des fonctionnalités supplémentaires comme l'allumage automatique, les vitres autonettoyantes ou même un module de cuisson intégré. De plus, il est important de s'assurer que le poêle est conforme aux standards actuels, vérifié par des labels et normes tels que Flamme Verte et EcoDesign 2022, assurant ainsi efficacité et respect des directives environnementales.


bannière choisir poêle à bois double combustion

À retrouver dans cet article :

  • Comment fonctionne un poêle à bois double combustion ?
  • Quels sont les avantages d’un poêle à bois double combustion ?
  • Comment choisir un poêle à bois double combustion ?


combustion bois dans un poêle

Comment fonctionne un poêle à bois double combustion ?

Un poêle à bois double combustion optimise le brûlage du bois grâce à deux phases de combustion distinctes. Cette technologie permet une utilisation plus efficace du bois et une réduction significative des émissions polluantes.

Première combustion : celle des bûches

Lors de la première combustion, le bois est brûlé de manière traditionnelle, ce qui génère de la chaleur mais aussi des gaz et des particules partiellement brûlés. Dans les poêles classiques, cette phase est l’unique phase de combustion et les gaz et particules sont ensuite rejetés dans l’atmosphère.

Deuxième combustion : celle des gaz et particules

Lors de cette seconde combustion, les gaz et particules ne s’échappent pas. Ils sont retenus et une deuxième arrivée d’air permet à un apport d’air préchauffé de s’introduire dans le poêle. Cet air, plus chaud et donc plus réactif, permet de brûler les gaz et particules qui n'avaient pas brûlé lors de la première phase.

Quels sont les avantages d’un poêle à bois double combustion ?

Si de plus en plus d’acquéreurs de poêle à bois se tournent vers le poêle à bois double combustion, c’est bien parce qu’il répond efficacement aux deux principales demandes des consommateurs : réaliser des économies tout en limitant l’impact environnemental.

L’efficacité thermique des poêles double combustion

Les poêles à bois double combustion bénéficient d’une efficacité supérieure aux modèles classiques. Ils produisent plus de chaleur avec moins de bois ce qui réduit la quantité de combustible nécessaire au fonctionnement du poêle. Vous réalisez ainsi des économies de bois, tout en profitant d’un appareil qui a moins besoin d’être rechargé au fil de la journée. Ces poêles offrent également une meilleure régulation de la chaleur puisqu’elle est libérée de manière constante sur une plus longue période. Ils évitent ainsi les fluctuations de températures, offrant un confort optimal à l’intérieur.

Pour aller plus loin : Pourquoi choisir un poêle à bois ?


L’efficacité environnementale du poêle à bois double combustion

Le poêle à bois double combustion réduit considérablement les émissions de particules fines et de monoxyde de carbone en les brûlant presque totalement lors de la deuxième combustion. La double combustion augmente ainsi l'efficacité énergétique du poêle et réduit les émissions de particules fines dans l'atmosphère. En effet, là où un poêle à bois traditionnel peut rejeter jusqu’à 80 grammes de particules toutes les heures, un poêle à bois double combustion se limitera à 5 grammes en moyenne. Ce processus permet de répondre aux normes environnementales strictes et d’améliorer la qualité de l'air, surtout dans les zones urbaines denses.


Comment choisir un poêle à bois double combustion ?

La puissance du poêle à bois double combustion

Pour déterminer la puissance dont vous aurez besoin, il est nécessaire de prendre en considération 3 choses :

  • le volume que vous souhaitez chauffer
  • le niveau d’isolation de votre habitation
  • la présence, ou non, d’une source de chaleur secondaire


Si le poêle à bois double combustion est votre seule source de chauffage, il est bien sûr nécessaire de choisir un modèle qui profite d’une puissance nominale suffisante pour chauffer toute votre surface, mais il doit également bénéficier d’une puissance maximale assez élevée pour pouvoir chauffer suffisamment pendant les périodes de grands froids. Pour une maison bien isolée avec un plafond à 2,40 m de hauteur environ, vous pouvez compter une puissance de 1 kW pour chauffer une surface de 10 m². Si l’isolation n’est pas bonne ou que les plafonds sont particulièrement hauts, prévoyez un poêle plus puissant. Au contraire, si le poêle à bois n’est pas votre source de chauffage principal ou qu’il est assisté d’une source de chauffage secondaire, vous pourrez vous permettre de choisir un modèle moins puissant.

Lors de votre choix, prêtez également attention au rendement du poêle. Le rendement est ce qui va déterminer l’efficacité avec laquelle l’appareil va utiliser le combustible. Il désigne le pourcentage de bois effectivement converti en chaleur et utilisé pour chauffer l’espace. Aujourd’hui il est rare de trouver des appareils disposant d’un rendement inférieur à 70% et la plupart des poêles à bois double combustion bénéficient d’un rendement de 80 à 90%.

chien se réchauffant près d'un poêle à bois

Un poêle à bois double combustion en fonte ou en acier ?

Les matériaux utilisés pour la conception d’un poêle à bois influencent bien sûr son apparence et sa solidité, mais aussi son efficacité thermique. L’acier et la fonte sont les deux matériaux les plus couramment utilisés.

Les poêles à bois en fonte

La fonte est un matériau reconnu pour sa grande résistance et sa longévité. Un poêle à bois en fonte peut durer plusieurs décennies si vous l’entretenez correctement. C'est également un matériau qui bénéficie d’une excellente capacité à accumuler la chaleur et à la restituer lentement, même après que le feu soit éteint, offrant ainsi une chaleur continue. Attention néanmoins la fonte est lourde et l’installation peut s’avérer compliquée si vous ne disposez pas du matériel adéquat. Elle a également tendance à rouiller, donc attention à l’humidité !


Les poêles à bois en acier

L’acier est un matériau qui chauffe rapidement ce qui vous permettra de ressentir la chaleur presque instantanément après avoir allumé le feu. Moins sujet à la corrosion que la fonte, le poêle à bois en acier demande moins d’attention. Il est également plus léger, ce qui vous permet de l’installer plus facilement. Mais s’il chauffe rapidement, le poêle à bois en acier perd tout aussi rapidement de sa chaleur une fois le feu éteint. Il faudra donc penser à l'éteindre au tout dernier moment pour ne pas ressentir les effets du froid.


Un poêle à bois double combustion équipé

De nombreuses options sont aujourd’hui disponibles pour optimiser l’utilisation des poêles à bois double combustion, les rendant à la fois pratiques et polyvalents. Parmi ces fonctionnalités, on retrouve par exemple l’allumage automatique pour une gestion simplifiée du poêle. Certains modèles intègrent un système de ventilation qui répartit uniformément l’air chaud dans toute la pièce. On retrouve également des poêles à bois avec four pour cuisiner tout en réchauffant la maison. Enfin, pour faciliter l’entretien de l’appareil, on trouve de plus en plus de poêles équipés de vitres autonettoyantes et de cendriers amovibles. Ces différentes options permettent d’offrir une utilisation agréable et simple des poêles à bois double combustion.

Pour aller plus loin : Comment choisir un poêle à bois ?


Les normes et certifications

Lors du choix d'un poêle à bois double combustion, vérifiez toujours que les certifications sont à jour. N’hésitez pas à privilégier les appareils qui surpassent les exigences minimales pour assurer une performance optimale et un respect accru de l'environnement.


femme se réchauffant près d'un poêle à bois

L’étiquette énergie : Commencez par regarder l’étiquette énergie de l’appareil, qui indique son niveau d’efficacité. Les appareils sont classés de A++ à G. Plus un poêle se rapproche de la note A++, moins il consommera de bois et plus il produira de chaleur à partir d’une même quantité de combustible.

Le label Flamme verte : Le label “Flamme Verte” est attribué aux poêles à bois répondant à des critères stricts de performances énergétiques. Opter pour un poêle “Flamme Verte” c’est choisir un équipement dont l’efficacité est extrêmement performante, tout en minimisant les émissions nocives, contribuant ainsi à la protection de l'environnement. De plus, ce label permet de bénéficier de différentes aides financières de l'État comme MaPrimeRénov’, la prime énergie ou encore l’éco-prêt à taux 0.

La norme EcoDesign 2022 : EcoDesign 2022 est une réglementation de l'Union européenne qui définit des exigences écologiques strictes pour les poêles à bois vendus en Europe, en termes d'efficacité énergétique et de réduction des émissions. Les poêles à bois certifiés EcoDesign 2022 garantissent une combustion plus propre et une meilleure efficacité énergétique.